Tous pourris, bien sûre que non.

« Parce que V, c’est la première lettre de Victoire en français et de Vrijheid (liberté) en flamand, comme Wallons et Flamands marchent en ce moment-là main dans la main, deux choses qui sont la conséquence l’une de l’autre, la Victoire qui vous rendra la Liberté… » Victor de Laveleye

Le constat est claire, le contrôle des élus est défaillant. Cela nous renvoi vers notre responsabilité individuelle. Chacun, nous avons abandonné notre droit et aussi notre devoir de regard en nous cachant derrière le système. Nous avons laissé la possibilité aux représentants démocratiques de ne pas respecter les règles, les lois.

Les lois existent, souvent bien réfléchies, mais c’est leurs transgressions qui génèrent les abus les plus délirants.

Avant d’entrer en fonction, les élus prêtent serment:

« Je jure fidélité au Roi, obéissance à la Constitution et aux lois du peuple belge »

Dans l’anonymat le plus solitaire, j’ai interpellé élus, fonctionnaires, journalistes et institutions. Je les ai confronté à des manquements.
Malgré mon obstination dérangeante, pas une seule fois, je n’ai pu obtenir une remise en question du « système établi ».

Pourtant, la Résistance continue.

Jm

V en morse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *